Ce mois-ci la bibliothèque fait son cinéma !

A l'occasion de la réouverture des salles de cinéma, nous mettons en avant les romans qui ont fait l'objet d'un film. Il sont nombreux car, on en a pas toujours conscience, mais à l'origine d'un film il y a un livre.
Sont à votre disposition :
- une sélection de romans adaptés à l'écran.
- des ouvrages sur l'histoire du cinéma.
- des ouvrages sur des acteurs, des réalisateurs (biographies, témoignages...)

Une exposition aux heures d'ouverture vous attend.
 

La bibliothèque remercie tous les participants et souhaite une bonne fête aux mamans

Voici les poèmes pour la fête des mères: 

Mère, mère adorée,

Aujourd’hui encore, quand je pense à ma mère,

Mon cœur se remplit d’émotion.

J’aurais voulu en faire davantage pour elle

J’aurai voulu prendre encore plus soin d’elle

***

Même quand les journées difficiles s’enchainent,

Quand leurs efforts sincères sont l’objet de mépris,

Les mères avancent inébranlables

Sur la voie de la vérité et de la justice,

La voie du bonheur, la voie de la paix.

***

Nobles mères

Vos vies sont des citadelles de triomphe

Qui illuminent votre famille

Tel le soleil levant

***

Rien n’est plus fort que l’amour maternel,

Nous nous développons et nous renforçons

En répondant aux espoirs

Que notre mère nourrit à notre égard.

Aussi ardue que puisse être la vie,

Pensez à notre mère

Et faire de notre mieux,

Equivaut à nous acquitter

De notre dette de reconnaissance.

***

Nous vivons dans une société 

qui a pratiquement  oublié les valeurs maternelles.

Nous devons retrouver cette profonde détermination 

à respecter véritablement les mères.

Peu importe combien nos vies gagnent en aisance,

Ou en confort, et quel niveau de développement

A atteint notre société,

Si nous oublions l’importance de ces valeurs maternelles,

Nous ne serons ni plus ni moins 

Que d’ingrats barbares,

Ravageant la terre génitrice de vie.

***

Maman

Il y a des jours comme cela

Ou j’ai envie de te faire un présent.

Car, vois-tu maman, 

Il n’y a rien de plus beau en ce monde

 Que d’avoir une maman.

J’ai envie de t’offrir 

Le plus beau des cadeaux 

Mon cœur d’enfant.

Manon

***

Ma chère maman

Ma chère maman, tu es fantastique :

Tu m’aides quand j’ai des problèmes

Tu fais tout à la maison ;

Et tu as su t’occuper de moi toute ma vie. 

Maman : tu es belle comme une tourterelle, 

Et très belle comme de la dentelle.

Tu es jolie comme une souris

Et superbe comme l’herbe de la prairie verte.

On voit ton ombre comme une colombe

 et tu es maligne comme une lapine.

Manon

***

A toi maman

Ce petit bouquet de tendresse,

Ce petit bouquet de promesse.

Ce petit brin de poésie,

Pour te dire : « Merci ! »

Merci d’être là tout simplement Auprès de nous à chaque instant.

Merci pour tes bras et tes câlins,

Au sommeil comme au petit matin.

Nous t’aimerons toujours,

D’un éternel amour.

 

***

Pour maman

Il a plu des mots ce matin

Ils sont tombés dans mon jardin

Des mots très fous

Qui font la roue,

Des mots d’amour

Tout en velours,

Des mots très doux,

Des mots pour toi.

Et tout le jour, dans le secret,

Je t’en ferai des bouquets.

***

Avec le ventre qui s’arrondit

Les doutes s’établissent

Puis la venue de la jolie frimousse

Pas de mode d’emploi

Mais juste un regard

Et de femme on devient Maman

***

Une Maman

C’est elle qui guérit

C’est elle qui répare

C’est elle qui attend

Et c’est elle qui a les yeux qui pétillent

Quand son enfant l’embrasse en lui disant

Je t’aime Man

Bonne fête à toutes les mamans

***

Je t’aime mon fils

Même si tu es loin de moi

Même si aujourd’hui je ne peux plus te prendre dans mes bras

Je sais que jamais tu n’as oublié ma fête

Maman un jour Maman toujours

 

***

Je regrette

Les bisous mouillés

Le chocolat tartiné partout

Les coquillettes en pluie

Et le bruit de la purée

Nous râlons évidemment pour nettoyer

Mais quel bonheur d’être Maman

Et les nouveaux aspirateurs.

***

Je t’aime mon fils

Même si tu es loin de moi

Même si aujourd’hui je ne peux plus te prendre dans mes bras

Je sais que jamais tu n’as oublié ma fête

Maman un jour Maman toujours

***

Certaines diraient, j’ai fait ce que j’ai pu

D’autres, j’ai tout fait

Mais malgré tout

L’amour est toujours là

Chaque enfant est différent

Chaque maman est différente

***

La cuisine de ma mère

 

Un vrai bonheur !

Quand les odeurs de cuisine montaient à l’étage 

Et chatouillaient nos papilles.

Quand à midi juste, retentissait

Le tant attendu « A table »

Quand on dévalait l’escalier

Pour découvrir les délicieux mets.

C’est dans la cuisine que ma mère témoignait de son amour

C’est toute sa tendresse qu’elle faisait mijoter dans la marmite.

Et nous, on la dévorait.

Elise

***

A Maman,

Dans ton regard, j’ai deviné

Que tu m’exprimais ton amour.

J’ai pris ta main, je l’ai serrée…

Je me souviens bien de ce jour.

Je t’aime !

A Noël, tu as disparu…

Tu n’es jamais bien loin de moi.

Dans une étoile, je t’ai vue

Je sais que tu veilles sur moi.

Je t’aime !

Une maman, c’est pour la vie…

Mais la vie, hélas, n’a qu’un temps !

Petits enfants, soyez gentils

Dites souvent à vos mamans

Je t’aime !

Elles ont le droit de le savoir

Et le méritent pleinement…

Quand elles vous bordent chaque soir

Elles vous susurrent tendrement

Je t’aime !

Annie

***

Bouquet

La fleur rouge bouge.

La fleur bleue pleut.

La fleur blanche flanche

La fleur orange se mange.

La fleur verte est ouverte.

Le bouquet est coquet.

C’est pour toi maman que j’aime tant.

***

Petit son premier mot fut pa-pa

Son père s’en ventât

La mère œuvra dans l’ombre

Il finit par dire maman

Plus tard quand l’adolescent remplaçât l’enfant

Il ne dit plus maman mais mutti.

Mère Maman Mutti

Pourtant je suis la même

Puis ce fut contagieux car

Son frère fit de même et dit mutti aussi.

Mutti resta, est resté, reste.

***

Aimer

 

L’amour appartient à tous.

Il suffit d’un regard pour que le sentiment de bonheur, 

de paix et de béatitude nous possède. 

Pour découvrir l’amour, il faut une vie entière.

Savoir aimer, c’est donner à l’autre le meilleur de soi-même

C’est être honnête, c’est apprécier l’essentiel 

qui est à découvrir à travers les expériences que nous vivons. 

Savoir aimer, c’est être tolérant.

Savoir aimer, c’est sourire, c’est rire, c’est pleurer,

C’est respirer, c’est chanter, c’est parler, c’est faire silence,

Tout ce que sait faire une maman.

***

Bonne fête Maman

 

Toi qui m’a donné la vie

Tu es le berceau de mon enfance

Le miracle qui a donné le jour à ma vie

Quand je pleure, tu épanches mes larmes

En me berçant dans tes bras,

En me serrant très fort contre toi

Ta douceur et ton amour pour moi

Sont la semence qui fait grandir en mon cœur

L’amour de toute ma vie.

 

***

 

« Enfant sans mère

C’est comme un nid

Sans plumes,

Sans chaleur. »

Arthur Rimbaud

(Les étrennes des orphelins. 1870)

***

« Amours de nos mères,

A nul autre pareil. »

Albert Cohen

(Le livre de ma mère. 1954)

***

« Le sein de la mère est 

un sanctuaire impénétrable

et mystérieux. »

Gustave Flaubert

(Les lettres à Louise Colet. 1854)

***

« Le foyer est là où est la mère. »

Mère Teresa

(Les pensées spirituelles. 2000)

***

« L’avenir d’un enfant est l’œuvre de sa mère »

Napoléon Bonaparte

(Les maximes et pensées. 1769-1821)

 

***

« Le cœur d’une mère est un abîme

 au fond duquel

 se trouve toujours un pardon. »

Honoré de Balzac

(La femme de 30 ans. 1834)

 

***

« Il n’y a pas de meilleur ami

Que sa propre mère. »

Maxime Gorki

(Ma vie d’enfant. 1914)

 

***

« Une mère a sur nous une entière puissance. »

Molière

(Les femmes savantes. 1672)

 

***

« Ma mère m’est nécessaire comme mon cœur. »

Sully Prudhomme

(Journal intime. 1862)

 

***

« Qui ne serait reconnaissant à la tendresse maternelle ? »

Alfred de Musset

(Poésies posthumes, A ma mère. 1835)

 

***

Une maman est un bon bol à couvercle

Elle s’emploie à cacher les défauts de son enfant.

 

***

En prenant l’enfant par la main, On prend la mère par le cœur

(Proverbe danois)

 

***

Quand on n’est pas sage

C’est d’abord vis-à-vis de sa mère

Qu’on éprouve de la honte

 

***

 

Qui suis-je ?

Je te donne la vie

Je te protège contre le froid

Contre la faim,

Contre les méchants

Contre les jaloux.

Je t’apprends à dire non

Je te donne la main

Et te guide tout le long de ta vie.

Voyage à la bibliothèque


Augers en Brie, 300 habitants et une bibliothèque !

Elise et Annie, deux passionnées de lecture et de partage animent bénévolement depuis 3 ans la bibliothèque. 

Je suis allée à leur rencontre pour un Interview masqué .

 

Sur la place du village en face de l’école, la mairie, en entrant à gauche le secrétariat, à droite un escalier, des petits textes et des poésies courent sur les murs clairs, l’aventure commence à l’aurore et à la montée des marches. 

3 petits coups faut frapper, une voix qui sourit et qui dit oui ! Entrez !

Elles sont là Annie et Elise, Elise et Annie. Si vous voyez l’une c’est que l’autre n‘est pas loin, si vous voyez l’autre c’est que l’une est tout près. 

Annie est assise droite devant une pile de bouquins, l’œil qui frise au dessus du masque, bonjour !

Elise est debout, elle a entendu le bruit de la porte d’entrée, les pas dans l’escalier, elle compte mentalement les marches, elle est prête, le sourire est large, bonjour ! 

 

Fabienne

Ah c’est donc ici que les livres se livrent (rires)

C’est l’amour des livres qui vous a menées là ?

 

Annie 

Alors moi déjà j’habite à deux pas de la bibliothèque.

Je suis à la retraite. Avant j étais institutrice.

J’adore lire et surtout les polars. 

La lecture c’est l’évasion, l’aventure, le rêve, et puis j’aime bien me faire peur en lisant et plaisir aussi.

 

Annie est incollable sur les policiers, une encyclopédie en la matière. 

Elle aime les chocolats aussi.

 

Et toi Elise ?

 

Elise

Oh moi quand je lis c’est comme si je vivais plusieurs vies à travers des personnages, ça m’ouvre des mondes inconnus.

J’ai travaillé dans une librairie et cela m’a donné envie de m’investir dans le monde des livres, alors quand il s’est créé une bibliothèque associative dans mon village Les Marêts, j’ai naturellement proposé mes services et j’ai suivi une formation à l’Association des Bibliothèques de France. 

Cette bibliothèque a ensuite déménagé dans la commune d’Augers en brie qui a mis des locaux à disposition au dessus de la mairie.

 

Fabienne

D’où viennent tous ces livres ?

 

Annie

Des dons. Quand les gens ont su qu’une bibliothèque se préparait on a vu arriver des cartons tous les jours.

Ça s’empilait dans les escaliers, ici, partout ! Alors il a fallu faire du tri.

 

Elise

Il y a des livres dont on sait qu’ils ne seront pas empruntés trop anciens ou en mauvais état.

Et puis on ne peut pas tout garder alors il faut faire des choix !

En langage de bibliothécaire on appelle ça le désherbage. 

 

La bibliothèque est un jardin, Elise et Annie ont la main verte !

 

Annie

Au début les locaux étaient vides, il a fallu monter des étagères.

Je crois qu’on a utilisé la moindre parcelle de mur libre.

 

Oui, si on ne les retenait pas il y aurait même des étagères au plafond.

 

Elise

Oui, grâce à l’aide de Dominique et Gaby ! Il a fallu d’abord récupérer les éléments et étagères aux Marêts puis après c’est le système débrouille et bricolage et ça, ces deux là, ils savent faire et bien. 

 

Au moment où on parle de lui, Gaby arrive… 

à se demander s’il n’attendait pas derrière la porte !

Il vient avec une idée, comme souvent, c’est à dire profiter de la présence au village d’une habitante auteure pour créer un évènement à la bibliothèque.

 

Fabienne

Bonne idée et tu tombes bien Gaby, on fait un reportage sur la bibliothèque.

Et toi tu aimes lire ?

Gaby

Ah non désolé je ne suis pas le bon sujet je ne lis pas.

Quand j’étais petit je lisais Tintin … 

Mais maintenant. Ah si ! je lis la presse tous les jours et je lis tout hein !

Oui je raconte des histoires à mes petits enfants mais des histoires que j’invente.

 

Gaby dit qu’il ne lit pas. 

C’est drôle, c’est un de ceux qu’on voit le plus à la bibliothèque …

Il s’occupe du sport au village et après les séances il y amène les enfants.

 

Fabienne

J’aimerais savoir comment vous avez choisi de présenter les livres ?

 

Elise

Dans la première salle, les nouveautés sur une petite table, avec nos coups de cœur !

Les livres brochés ou reliés grand format classés de A à Z sur les étagères. 

Il y a aussi du théâtre, de la poésie, de l’aventure, des livres pratiques …

 

Annie

Nous avons décidé de dédier la deuxième salle aux polars.

On y a installé un fauteuil, une petite table et des chaises d’enfant, qu’on nous a données. Et des jeux de société.

 

Les enfants adorent dessiner et colorier au milieu des énigmes …

 

Elise

Et puis un espace jeune ; c’est la troisième salle. 

Avec ses tapis, coussins et petits bancs en mousse colorés.

Des bandes dessinées, plusieurs collections pour tous petits jusqu’aux ados.

C’est aussi dans cette salle qu’on a mis les livres de poche.

 

Elise a parcouru les brocantes locales, elle adore, et la boutique d’Emmaüs elle adore aussi, en quête d’occasions.

 

Fabienne

Vous vous souvenez du premier livre que vous avez lu ? 

 

Annie

A la maison on avait beaucoup de livres.

Le petit prince, d’Antoine de Saint-Exupéry m’a marquée.

Je l’ai relu plus tard, j’y ai découvert autre chose autrement.

 

Elise

A la maison il n’y avait qu’une bande dessinée, Sylvain et Sylvette.

Alors forcément je la connaissais par cœur.

Je me souviens aussi des livres de la comtesse de Ségur. 

Quand j’allais chez ma grande mère je lisais des romans-photos.

Mais ce sont mes professeurs de français au collège et au lycée qui m’ont fait aimer les livres.

 

Annie

Dans ma classe j’avais fait une petite bibliothèque pour mes élèves. 

Ils ne l’utilisaient pas tous mais faut pas forcer la lecture …

 

Je songe à l’auteur Daniel Pennac quand il écrit : 

«  le verbe lire ne supporte pas l’impératif, aversion qu’il partage avec quelques autres, le verbe aimer…le verbe rêver ». 

 

Fabienne

C’est important une bibliothèque ici en zone rurale ?

 

Elise

Les bibliothécaires comme les libraires sont des passeurs, ils font le lien entre l’auteur et le public.

 

Annie

C’est une richesse pour la commune !

 

Elise et Annie enregistrent tous les livres, un par un, pour offrir un catalogue en ligne. L’une dicte la notice du livre, avec un petit résumé, c’est Annie. 

L’autre tape au clavier, c’est Elise. 

Un gros travail indispensable pour prendre connaissance des ouvrages, les classer, les ranger. C’est plus facile à trouver quand on le cherche me dit Elise. Pour les usagers, c’est un outil de recherche, c’est aussi une source de découvertes. Un hall de gare où sont affichées de multiples destinations. 

 

Fabienne

Ah des voyageuses justement ! (rires)

 

Arrive une des fidèles lectrices de la bibliothèque, accompagnée de sa fille.

Elle vient récupérer justement de la documentation sur la Chine que Elise a préparée.

La bibliothèque est un lieu ressource. 

 

La fidèle lectrice

Moi à la bibliothèque, soit je viens chercher un livre précis dont j’ai besoin, ou un roman dont j’ai entendu parler, soit je me laisse guider par les avis, les suggestions de ces dames et je repars avec leur coup de cœur…

 

Annie

Quand les livres empruntés sont de retour on se précipite discrètement et on demande : Alors ça vous a plu ?

 

Les enfants, eux, filent dans leur espace, feuillettent, explorent, et parfois reviennent avec une pile de livres comme butin pour faire inscrire leur nom, leur prénom et la date du prêt, alors Annie leur propose aussi un chocolat. 

Pour le « goût des mots »…

 

Fabienne

Vous proposez des animations ?

 

Elise

On se laisse porter par les saisons ou le calendrier qui suggère des thèmes.

On a organisé des lectures publiques à voix haute, avec des comédiens et des habitants de la commune. 

Comme c’est bientôt la fête des mères j’ai envie, par exemple, de mettre en avant des portraits de mères dans la littérature et aussi des femmes qui ont changé la condition des mères.

 

Annie

On a une belle biographie de Simone Veil.

L éloge des mères ne manque pas dans la littérature.

 

Annie et Elise sont là tous les mercredis et samedis pour vous accueillir, vous conseiller, vous guider.

Pour le coût d’une petite adhésion vous pourrez emprunter ce que vous voulez, le nombre que vous souhaitez et ce, aussi longtemps que nécessaire.

J’ai oublié de préciser que chaque livre est couvert par les soins de nos deux bibliothécaires.

 

Je leur ai proposé « petit questionnaire à la Proust », un spécial bibliothèque bien sûr.

 

Annie

 

-Quelle serait pour vous la bibliothèque idéale ?

 Un lieu chaleureux, lumineux avec beaucoup de rayonnages et plein de "clients" emprunteurs d'ouvrages.

 

-Votre citation préférée sur la lecture ?

" La lecture nourrit l'âme comme le pain nourrit le corps". Antoine Albalat

 

-Votre citation préférée sur l’écriture ?

 "Ecrire, c'est parler à quelqu'un sans attendre une réponse immédiate". Gaëtan Faucer

"Ecrire c'est donner de l'avenir au passé". Annie Ernaux

 

-Quel est le livre que vous auriez aimé écrire ?

 Le petit Prince, de Antoine de Saint Exupéry

 

-Si vous pouviez rencontrer un auteur qui serait-il et que lui demanderiez-vous ?

Michaël Connely. Je lui demanderai comment il procède, recherches, documentations, organisation...

 

-Quels sont vos héroïnes préférées ou héros préférés en littérature ?

Fan de polars ce sont bien sûr les inspecteurs de police : Erlandur (Arnaldur Indridason), Harry Bosch (Michaël Connely), Patrick Hedström et Erica Falck (Camilla Läckberg).....

 

-Quel est le premier livre que vous conseilleriez à un enfant ?

Tout dépend de l'âge: Hansel et Gretel (Grimm), Les malheurs de Sophie (Comtesse de Ségur), le journal de Anne Franck...

 

-Quel est l’ouvrage que vous conseilleriez à qui n’a jamais lu ?

 Si une telle personne existe je la plains : peut-être un livre de Gilles Legardinier, « Demain j'arrête », ou « Mamie Luger » de Benoît Philippon.

 

-L’histoire lue que vous avez préféré raconter ou que vous préféreriez raconter ?

 Le petit chaperon rouge, de Perrault.

 

-Quel est le mot que vous préférez ?

 Anticonstitutionnellement (il a beaucoup de lettres) et Zanzibar (il m'a toujours fait rêver)

 

-Quel est le mot que vous détestez ?

 C'est une expression: les compétences transversales. J'en ai été bassinée toute ma carrière. Les gens qui l'employaient semblaient s'en gargariser.

 

-Si vous aviez une devise de bibliothécaire ce serait quoi ?

 "Prends chaque jour le temps de lire, C'est un moment privilégié rien que pour toi."

 

-Dans ce questionnaire quelle est la question que vous auriez aimé trouver ? Après notre entretien de mercredi et ce complément je pense que le sujet a été bien cerné.

 

Elise

-Quelle serait pour vous la bibliothèque idéale ?

Une bibliothèque où on trouve non seulement le livre que l’on cherchait, mais aussi les livres que l’on ne cherchait pas.

 

-Votre citation préférée sur la lecture ?

« Lire, c’est voir le monde par mille regards, c’est toucher l’autre dans son essentiel secret, c’est la réponse providentielle à ce grand défaut que l’on a tous de n’être que soi. »  Serge Joncour

 

-Votre citation préférée sur l’écriture ?

L’écriture, la plus grande et la plus belle invention de l’humanité. 

La sauvegarde de notre mémoire.

 

-Quel est le livre que vous auriez aimé écrire ?

La petite fille de Monsieur Linh, Philippe Claudel

 

-Si vous pouviez rencontrer un auteur qui serait il et que lui demanderiez-vous ?

Lionel Duroy. Je lui demanderais s’il avait conscience, en écrivant ses ouvrages autobiographiques, des conséquences sur les relations avec sa famille. Avait-il mesuré l’impact sur l’image de sa famille dans la société. Avec le recul, publierait-il aujourd’hui ces livres. Est-ce que dans ce cas-là, écrire aide à vivre ? A pardonner ? Est-ce qu’on écrit d’abord pour soi ou pour le lecteur ?

 

-Quels sont vos héroïnes ou héros préférés en littérature ?

J’ai une grande admiration pour les personnages qui œuvrent dans l’ombre pour le bien d’autrui, des éclaireurs comme :

La bibliothécaire de « Grâce et dénuement » d’Alice Ferney.

La libraire de « La librairie de la Place aux herbes » d’Eric de Kermel.

Renée, la gardienne d’immeuble de « L’élégance du hérisson » de Muriel Barbery.

Hansen, dans « Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon » de Jean-Paul Dubois   

 

-Quel est le premier livre que vous conseilleriez à un enfant ?

Selon l’âge : Pinocchio ; Oliver Twist.

 

-Quel est l’ouvrage que vous conseilleriez à qui n’a jamais lu ?

Le liseur du 6 h 57, de Jean-Paul Didierlaurent.

 

-L’histoire lue que vous avez préféré raconter ou que vous préféreriez raconter ?

La collection des « Monsieur… » et « Madame… »  de Roger Hangreaves aux enfants.

Ces histoires montrent non seulement les différences entre individus, le vocabulaire qui les définit, mais aussi, avec humour, comment tout ce petit monde peut vivre ensemble.

 

-Quel est le mot que vous préférez ?

Harmonie.

 

-Quel est le mot que vous détestez ?

Amer.

-Si la réincarnation existait en quoi souhaiteriez-vous être réincarnées ?

En rat de bibliothèque.

 

-Si vous aviez une devise de bibliothécaire ce serait quoi ?

Si vous n’avez personne qui vous attend à la maison, sachez qu’il y a toujours un livre qui vous attend à la bibliothèque.

 

Merci Elise.  Merci Annie.

En vous quittant, j’ai pensé aux mots du poète Luis Jorge Borges :

“J’ai toujours imaginé le paradis comme une sorte de bibliothèque”.

J’y étais ...

 

Nos Horaires

Permanence assurée tous les mercredi et samedi de 16h30 à 18h30. Pendant la période du couvre-feu la bibliothèque est ouverte de 16h30 à 18h30 les mercredi et samedi

Fermeture exceptionnelle le samedi 19 Juin.

 

La bibliothèque comporte 3 salles avec plus de 5000 ouvrages:

-La salle d'accueil avec ses romans, ses documents pratiques, ses nouveautés... 

-La salle des polars et thrillers

-La troisième salle avec son espace jeunesse, les livres de poche, les documents (histoire,sciences,témoignages...)

 

Nous avons  les nouveaux catalogues, n'hésitez pas à nous communiquer vos souhaits. Si vous ne pouvez vous déplacer, nous pouvons vous livrer. Vous pouvez contacter directement Mme Cognyl sur cet email ( elisabeth.cognyl@laposte.net  )pour recevoir les catalogues.